Archives départementales de Seine-Maritime

Situées à Rouen, les Archives départementales de la Seine-Maritime, nées pendant la Révolution française par une loi de 1796 qui crée un service similaire au chef-lieu de chaque département, sont un service du Conseil général de la Seine-Maritime depuis 1986 et les lois de décentralisation. Elles ont pour mission première de conserver les archives des institutions supprimées de l’Ancien régime, des services du Conseil général, des services de l’Etat dans le département et la région, mais également les archives des communes de moins de 2000 habitants, des notaires, de nombreux hôpitaux,  établissements publics, etc. ; c’est-à-dire toutes les archives publiques - quel qu’en soit le support, physique ou numérique - pour lesquelles il existe une obligation de versement ou de dépôt. La conservation de ces archives doit permettre et favoriser, entre autres, le bon fonctionnement de l’administration, la transparence administrative, l’établissement des droits des citoyens, et la recherche historique.

 

Outre les archives publiques, les Archives départementales collectent également des archives privées (série J), qu’elles soient personnelles (chartriers laïcs de Godart de Belbeuf, Valmont, la Rivière-Bourdet et Pomereu, etc. ; archives d’hommes politiques – fonds Montalembert par exemple - ; archives d’architectes, de photographes, de scientifiques et autres personnalités du département), associatives (associations cultuelles, savantes, d’éducation populaire, etc.) ou d’entreprises (Ateliers et Chantiers du Havre, filature Badin, société de bâtiment Baron-Lanfry, etc.). Par ailleurs, les Archives départementales collectent également divers fonds iconographiques afin d’alimenter la série Fi : cartes et plans, photographies et cartes postales, dessins et estampes, affiches, etc. L’arrivée de ces documents aux Archives se fait par le biais d’entrées extraordinaires : dons, dépôts, achats en ventes publiques ou auprès de libraires spécialisés, etc. Enfin, il faut signaler une collecte particulière : celle des archives sonores, réalisée au pôle Archives contemporaines et mémoire du quotidien.

 

Après plus de 2 siècles de collecte, les Archives départementales renferment en leur sein plus de 60 km linéaires de documents, et abritent l’un des plus beaux fonds anciens de France, d’une richesse inouïe pour l’histoire de toute la Normandie et du monde anglo-normand, par la présence dans les dépôts d’archives d’institutions provinciales et régionales (intendance et généralité de Rouen, province ecclésiastique de Rouen, cours souveraines, etc.). On trouve dans les magasins des Archives d’innombrables fonds prestigieux épargnés par les bombardements de 1944 : Echiquier puis Parlement de Normandie, Chambre des comptes, Cour des aides, tabellionage et notariat – l’un des plus anciens tabellionages du nord de la France -, abbayes bénédictines du département (Jumièges, Fécamp, Montivilliers, Saint-Wandrille, Saint-Georges de Boscherville, etc.), inscription maritime, etc. Il faut également noter la présence dans le service d’une bibliothèque historique dotée d’un fonds local de premier ordre.

 

Pour traiter cette immense masse documentaire, plus de 60 personnes travaillent aux Archives départementales. Leurs missions sont diverses : collecter les fonds archives, les classer et les doter d’instruments de recherche, les conserver dans les meilleures conditions climatiques possibles et les restaurer, les communiquer aux usagers en salle de lecture et les valoriser dans le cadre d’expositions, d’accueil de scolaires, d’opérations de numérisation et de mises en ligne (actuellement l’état-civil, le cadastre, l’inscription maritime et le Journal de Rouen sont en ligne sur le site internet des Archives), d’annotation collaborative, etc.

 

Enfin, après avoir été pendant plus d’un siècle et demi dans des locaux de la Préfecture, agrandis et aménagés pour les archives en 1856 et 1896, les Archives départementales ont, pendant près de 50 ans (1963-2012), eu leur siège à la Tour des Archives de Rouen, avec des annexes dans divers dépôts (chapelle de la clinique du Belvédère à Mont-Saint-Aignan, prison d’Yvetot, usine Fromage de Darnétal). Depuis 2012, les Archives départementales se répartissent sur 3 sites remarquables par leur architecture :

 

- Le Pôle Archives Historiques, dédié à la conservation des archives jusqu’en 1940 (fonds anciens jusqu’en 1789 – séries A à H – et fonds modernes jusqu’en 1940 – séries K à Z), nouveau siège des Archives départementales dessiné par Rudy Riccioti et inauguré en février 2012.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Le Pôle Archives Contemporaines et Mémoire du Quotidien, consacré à la conservation des archives postérieures à 1940 (série W), des archives communales (série E dépôt), des archives hospitalières (série H dépôt) et des journaux et périodiques, situé dans une tour de 27 étages construite en 1963 à l’hôtel du Département.

 

 

 

 

 

 

 

-  Le Centre des Archives d’entreprises, d’architectes, et de syndicats, situé à Darnétal dans les bâtiments du XIXe siècle de l’ancienne filature Fromage depuis 1984.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour plus de détails sur les horaires et l’accès aux salles de lecture de chacun des trois sites, les actualités du service et les ateliers du service éducatif, pour télécharger les instruments de recherche en pdf, le Guide des archives de la Seine-Maritime, et consulter les fonds numérisés en ligne, rendez-vous sur notre site internet :

 

www.archivesdepartementales76.net

 

 

Documents associés

Les expositions

The Keep, Falmer

"The First World War"
Découvrez le nouveau site dédié à la Première Guerre mondiale réalisé par les Archives de l'East Sussex County Council